Les Disciples-Apôtres : leur vie – leur mort

Les disciples et apôtres de Jésus

Le disciple, étymologiquement, c’est l’élève, celui qui suit l’enseignement d’un maître dont il devient dès lors le disciple.

Le christianisme développe une vision moins intellectuelle de la relation maître à disciple. Le disciple y devient celui qui suit le maître, Jésus, et tente de l’imiter.

Dès les premiers temps de sa prédication, Jésus ne reste pas seul. Ses disciples sont nombreux. Appelés par Jésus, ils le suivent. Ses compagnons les plus proches – les Disciples – sont douze. En lisant les quatre Évangiles, on prend conscience du temps qui leur a fallu pour accéder au mystère du Christ.

Pourquoi apôtres ensuite

Qu’est-ce qu’un apôtre ?

Le terme d’apôtre vient du grec qui signifie « Celui qui a appris et est envoyé ». On pourrait le traduire en langage contemporain par « missionnaire » : « celui qui est envoyé en mission religieuse ».

Pour être apôtre en ce sens, il faut :

  • avoir été choisi par Jésus et avoir été témoin de sa résurrection (1 Corinthiens 9:1) ;
  • avoir été contemplé et reçu l’Âme de Dieu, c’est-à-dire l’Esprit Saint (Actes 9:15) ;
  • avoir la capacité d’accomplir des signes et des prodiges (Actes 02:43, 2 Corinthiens 12:12).

Les évangiles rapportent que Jésus a institué douze apôtres – littéralement “envoyés” – chargés d’annoncer avec lui et après lui la bonne nouvelle du Royaume et de la résurrection.

Avec Pierre à leur tête, les apôtres sont les “colonnes” de l’Eglise, ses fondements. Les évêques assument, après eux, leur charge.

Les Actes des Apôtres racontent comment les disciples, encore tout émus de la mort de Jésus et de ses diverses apparitions, étaient réunis ensemble dans un lieu appelé Cénacle.

Après avoir entendu un bruit étonnant, ils virent apparaître des langues de feu qui se posèrent sur chacun d’eux. Emplis de l’Esprit saint, comprenant les mystères de Dieu, ils se mettent à parler dans toutes les langues, et se sentent soudain investis d’une nouvelle mission, celle de répandre la Bonne Nouvelle de la résurrection de Jésus.

Les douzes disciples et apôtres

SIMON DIT PIERRE

1/ Parmi eux, Pierre est distingué. Son nom était Simon, mais Jésus lui choisit un nouveau patronyme : “Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Église“. Sur ce véritable roc, Jésus veut fonder la communauté de ceux qui vont le suivre. C’est lui qui portera la responsabilité de la toute jeune communauté chrétienne de Jérusalem.

Dans l’entourage de Jésus, se trouvent aussi des femmes. Contrairement aux interdits de son temps, Jésus leur adresse la parole.

Voici les noms des 11 autres disciples et apôtres

2/ André, son frère

3/ Jacques, fils de Zébédée

4/ Jean, son frère

5/ Philippe

6/ Barthélemy

7/ Thomas

8/ Matthieu, le collecteur d’impôts,

9/ Jacques, fils d’Alphée et Thaddée

10/ Simon le Cananéen aussi appelé sous Simon le zélote

11/ Thaddée connu aussi sous le nom de Jude fils de Jacques

12/Judas l’Iscariote, celui qui trahit Jésus fut remplacé par Matthias

Il semblerait que Thaddée était aussi connu sous le nom de « Jude, fils de Jacques » (Luc 6.16) et de « Lebbæus » (Marc 3.18). Simon le Cananéen était appelé aussi Simon le zélote (Luc 6.15). Judas l’Iscariote, qui trahit Jésus, fut remplacé parmi les douze Apôtres par Matthias (voir Actes 1.20-26).

Certains enseignants de la Bible ne considèrent pas Matthias comme un Apôtre « authentique », mais pensent que le choix de Dieu pour remplacer Judas l’Iscariote comme douzième Apôtre était Paul.

Les douze disciples / Apôtres étaient des hommes ordinaires que Dieu a utilisés de manière extraordinaire.

Parmi les douze, il y avait des pêcheurs, un collecteur d’impôts et un révolutionnaire.

Les Évangiles nous font part des failles, luttes et doutes constants de ces douze hommes qui suivaient Jésus-Christ.

Après avoir été les témoins de la résurrection de Jésus et de son ascension, ils ont été transformés par le Saint-Esprit en de puissants hommes de Dieu qui ont bouleversé le monde

Qu’est-ce qui avait changé ? Les douze disciples « avaient] été avec Jésus ». Puisse-t-on en dire autant de nous

À la mort de Jésus, les textes évangéliques font part de l’immense désarroi des disciples. Toute leur espérance s’effondre. Et deux mille ans plus tard, les croyants peuvent parfois l’impression que plus rien ne mérite d’être vécu. Cela les disciples l’ont vécu. Jusqu’au matin de Pâques…

Savez-vous comment sont morts les apôtres de Jésus ?

1/ Pierre a évangélisé Rome.

Il est mort crucifié la tête en bas à sa demande car il se sentait indigne de mourir comme Christ

2/ Jacques fils d’Alphée était le chef de l’Église de Jérusalem.

Il a été jeté du promontoire sud-est du Temple, haut de 30 mètres, il a survécu et a été battu à mort avec des bâtons par ses ennemis.

Satan avait conduit Jésus sur ce même promontoire pour le tenter.

3/ André est mort crucifié après avoir évangélisé autour de la Mer Noire.

Les témoins racontent qu’André aurait déclaré en voyant la croix :

« J’ai longtemps désiré et anticipé cette heure. La croix a été consacrée par le corps du Christ pendu à la croix. »

Il a continué à prêcher à ses tortionnaires pendant 2 jours avant de mourir.

4/ Jacques fils de Zébédée a évangélisé l’Espagne.

Il est le premier apôtre à mourir en martyr, décapité à Jérusalem.

5/ Philippe a évangélisé l’Asie-Mineure.

Il est mort lapidé et crucifié la tête en bas en Phrygie.

 

6/ Barthélémy a évangélisé l’Arabie et la Mésopotamie,

Il a été flagellé, écorché vif, crucifié puis décapité.

7/ Thomas a évangélisé l’Inde et formé une première communauté chrétienne à laquelle appartenait des personnes de la famille royale,

Il y est mort, transpercé par une lance.

8/ Matthieu a évangélisé l’Éthiopie,

Il est mort, tué par l’épée.

9/ Jude Thaddée a évangélisé la Perse, la Mésopotamie et d’autres pays arabes

Il aurait subi le martyre en Perse.

10/ Simon le Zélote a évangélisé la Perse, l’Égypte et les berbères,

Il a été découpé à la scie.

11/ Jean est le seul à être mort de vieillesse.Il a pourtant connu le martyre par immersion dans un bain d’huile bouillante à Rome,

Condamné aux mines à Patmos, où il rédigea l’Apocalypse

Il est mort de vieillesse dans l’actuelle Turquie.

Tous ont répondu à l’appel de Jésus « d’aller par tout le monde ».

« Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom ; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. » Matthieu 10:22

PAUL

Apôtre de Jésus-Christ, tout en ne faisant pas partie des « Douze »

Paul est né vers l’an 8 de notre ère. Il serait donc d’une dizaine d’années plus jeune que Jésus de Nazareth.

De ses parents et de son enfance, nous savons peu de choses. Dans ses lettres, il ne dit rien de sa famille.

Toute sa vie, il a maintenu son appartenance au peuple juif : «Circoncis dès le huitième jour», « de la race d’Israël», «de la tribu de Benjamin».

Physiquement: petit, maigre, énergique, chauve et barbu

Saul est le nom hébreu qui lui a été donné à la circoncision.

 

À ce nom sémitique, il ajoutera plus tard celui de Paulus. Il n’a pas changé de nom mais il porte un double nom : Saul-Paulus qui signifie «peu», «petit». Très rapidement, il sera connu sous ce seul nom.

Les Actes de Paul, un petit livre rédigé vers le milieu du 2e siècle, nous donnent le portrait suivant de l’apôtre des nations : « On vit venir Paul, un homme de petite taille, à la tête dégarnie, les jambes arquées, vigoureux, les sourcils joints, le nez légèrement aquilin. » À travers les siècles, la tradition a conservé cette image de Paul : petit, maigre, énergique, chauve et barbu.

Paul n’avait peut-être pas un corps d’athlète, mais il était propulsé par une force et une vigueur exceptionnelles.

Paul était un personnage plus grand que nature. Influencé par les valeurs du judaïsme, la profondeur de la philosophie grecque, la rigueur de la culture romaine et la richesse de la tradition chrétienne, il est devenu l’un des penseurs les plus originaux de l’histoire du christianisme.

la vie de Paul en quatre périodes principales :

  1. De la naissance à l’âge de 28 ans : le Juif pratiquant.
  2. De 28 à 41 ans : l’ardent converti.
  3. De 41 à 53 ans : le missionnaire itinérant.
  4. De 53 à 62 ans : le prisonnier et l’organisateur des communautés. Il aurait été mis à mort à 62 ans.

LE TEMPLE DE JERUSALEM A L’EPOQUE DE JESUS

pelerinsdeloceanindien-surlespasdejesus.com c/o Pelerins de l’ile Maurice  Xpert Travel & Tours Ltd
Royal Road, A2 Le Hochet Terre Rouge – Mauritius
Tel : (230) 2493846 /57536303 - Email : info@pelerinsdelilemaurice.comxpert.travel100@yahoo.com